ORIGINE DES JEUX D’ÉVASION

ESCAPES GAMES VIRTUELS

Les jeux d’évasion ont été inspirés des jeux vidéo appelés “Escape Room” ou “Escape Game”.  Dans ces jeux virtuels, le joueur doit résoudre des énigmes en interagissant avec son environnement toujours dans l’objectif de s’évader d’une pièce dont il est prisonnier afin d’accéder au niveau suivant. Le premier jeu vidéo d’Escape Rooms, Crimson Room, a fait son apparition 2004 et c’est M.Toshimitsu Takagi qui en était le créateur. Le terme Takagim est maintenant utilisé pour désigner ce type de jeux.

Par la suite, c’est la société japonaise SCARP, en 2007, qui a choisi de reproduire le concept virtuel des Escape Room en grandeur nature. Takao Kato, le fondateur, souhaitait faire vivre une expérience réelle, en plaçant les participants dans une salle à thème où ils devaient résoudre des énigmes pour s’en échapper dans une période définie (habituellement une heure). L’histoire des jeux d’évasion a ensuite pris un envol dans le reste de l’Asie, avant d’atterrir en Europe, puis en Amérique.

EXPANSION DES JEUX D’ÉVASION

Budapest, en Hongrie, a été la première ville d’Europe à créer un jeu d’évasion grandeur nature. En effet, en 2011, la société Parapark est née. Son fondateur, Attila Gyurkovics, a eu la brillante idée d’ouvrir un Escape Game réel sans même savoir qu’ils étaient déjà bien développés en Asie. Il travaillait à une nouvelle activité de Team Building. Un an plus tard, l’origine des jeux d’évasion a continué à se développer avec la naissance de la première franchise en Hongrie: Hint Hunt. La même année, SCRAP a ouvert le premier jeu Escape aux États-Unis, sous le nom de “Real Escape Game”. Hint Hunt a rapidement été amené en Angleterre, puis en France en 2013. 2013 est également associée à la mise en place des premiers jeux d’évasion au Canada. Aujourd’hui, il existe des milliers de salles d’évasion partout dans le monde. Et l’aventure des Escape Games est loin d’être terminée car de nouvelles salles ouvrent chaque semaine sur toute la planète!

 

LA DIVERSITÉ DES ESCAPE ROOM

Les jeux d’évasion représentent un nouveau concept d’amusement social nécessitant un amalgame de compétences physiques et de défis logiques. C’est probablement la plus grande réussite dans le secteur du divertissement de masse de la dernière décennie.

On peut voir des différences entre les salles asiatiques et européennes. En Asie, les scénarios sont plus axés sur la compétition, alors qu’en Europe, les clients sont davantage intéressés par l’expérience de l’immersion. Les jeux d’évasion diffèrent donc selon les cultures et les intérêts de la population locale.

Les thèmes des salles d’évasion sont aussi très influençables et malléables, souvent inspirés par des thèmes populaires, des films, des livres ou des histoires locales.

JEUX DE PREMIÈRE GÉNÉRATION

De plus, on parle également de scénarios de première et de deuxième génération et même de troisième génération. La 1ère génération de salles était assez basique: Elles avaient leur charme au début, mais avec l’engouement des joueurs et leurs intérêts à participer à des défis toujours plus stimulants, les propriétaires de salles ont dû user de créativités pour répondre aux attentes des adeptes. En effet, dans les salles de première génération, les puzzles sont plus élémentaires et dépendent fortement de mécanismes simples – cadenas, boîtes de verrouillage, aimants, etc.

 

SCÉNARIOS DES GÉNÉRATIONS SUIVANTES

Dans les salles de 2e Génération, on retrouve davantage de contrôleurs et de capteurs électroniques de base, avec des systèmes sonores et lumineux qui s’adaptent aux progrès de l’histoire. Cela a ouvert la porte à des scénarios beaucoup plus complexes et passionnants.

Finalement dans la prochaine génération de salles (elles commencent à apparaitre en Asie et en Europe), c’est davantage les salles plus intelligentes qui seront mises de l’avant avec des équipements d’échappement intégrées à l’électronique, aux capteurs et à d’autres technologies nouvelles. Les cadenas sont finalement remplacés par des ordinateurs, ce qui permet aux concepteurs de réfléchir à des scénarios et des casse-tête plus automatiques – donc beaucoup plus immersifs -.

Les jeux peuvent maintenant être joués avec une aide minimale de modérateurs. Les combinés sont combinés en phases, composés de nombreux déclencheurs automatiques et puzzles qui poussent un jeu vers l’avant uniquement lorsque tous sont activés, par exemple en poussant les boutons dans un bon ordre. Les salles peuvent également détecter dans quelle partie des joueurs de scénario et déclencher les événements en conséquence.

BREF…

L’originalité et l’ingéniosité d’une salle n’est limité que par l’imagination de ses créateurs.

Êtes-vous prêt à essayer un jeu d’évasion? Découvrez nos scénarios!